Vel’d'Hiv’

Posté par ribambelles le 8 mars 2010

Le souvenir odieux et honteux de la rafle du Vel’d'Hiv’ est restitué :

  • en littérature par François Bott dans son récit : Vel’d'Hiv’ , éditions le cherche midi
  •  au cinéma dans « La Rafle » de Rose Bosch, avec Gad Elmaleh, Emmanuelle Seigner, Sylvie Testut, Jean Reno, entre autres.

 In english :

To read about the Vel’d'Hiv’ round-up: 

http://massviolence.org/The-Vel-d-Hiv-round-up

To read about the film:

http://www.independent.co.uk/news/world/europe/film-awakens-frances-shame-in-the-holocaust-1917807.html

François Bott wrote a vrey sensitive book about two children who where good friends and where separated when these tragic events occured, but I don’t think it is translated in english.

Vel'd'Hiv' dans A-Litterature 9782749109121

« Pourtant, la journée avait bien commencé »… Nous sommes en 2002; Raymond, professeur de lettres à la retraite, au retour d’un voyage à la Havane, retrouve la vie parisienne, lorsqu’à la terrasse d’un café, apparaît un homme qui ressemble fortement au docteur Ségal, père de son ami d’enfance Simon ; et le voilà ramené à ses souvenirs d’enfance, ceux d’une amitié profonde entre deux enfants, emportés dans la tourmente de l’histoire et séparés l’un de l’autre, alors qu’ils se croyaient inséparables.

Pour Raymond et Simon, deux écoliers devenus des amis inséparables, le paradis … c’était le Vel’d'Hiv’ le vélodrome d’hiver, à l’angle du boulevard de Grenelle et de la rue Nélaton, dans le quinzième arrondissement. Simon, fils d’un médecin juif, et Raymond, fils du concierge du vélodrome, en connaissaient tous les recoins, tous les secrets et toutes les légendes, toutes les mythologies. Car, dans les insouciantes années 1930, le Vel’ d’Hiv’ était le temple du cyclisme et de la boxe. Les Six-Jours et de grandes rencontres pugilistiques s’y déroulaient, sans oublier les meetings du Front populaire.

A l’extérieur de la piste en bois, il y avait les gradins populaires et, à l’intérieur, le restaurant à la mode, où se retrouvaient les people. D’un côté, le Tout-Paname et, de l’autre, le Tout-Paris, dans lequel des demi-mondaines jetaient aux coureurs des bouquets de violettes.

Puis, les 16 et 17 juillet 1942, ce fut la grande rafle. Complice des nazis, la police française arrêta des milliers de Juifs, qui furent rassemblés au Vélodrome d’Hiver. Le rendez-vous de toutes les festivités devint le lieu de la tragédie. L’enfer après le paradis. Raymond aperçut une dernière fois Simon et son père, avant qu’ils ne disparaissent dans la foule, pour être emmenés vers le Grand Nulle Part.

Pour lire un article sur la rafle du Vel’d'hiv’ et le film avec Gad Elmaleh: http://cinema.suite101.fr/article.cfm/lacteur-gad-elmaleh-rafle-au-veldhiv

  dans G-Actualites-Histoirerafle-affiche

 

 

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Une Réponse à “Vel’d'Hiv’”

  1. La rafle film très poignant qui vous prends au coeur du début à la fin , et notre GAD ELMALEH est merveilleux dans son interprétation , il y régnait un silence dans la salle qui donnait des frissons …
    on ne peut pas rester insensible et les mouchoirs étaient de sortit , mon coeur avait si mal pour tous ces pauvres juifs et encore aujourd’hui ils souffrent de la méchanceté des hommes , je souhaite de tout coeur qu’ils trouvent enfin la paix .

Laisser un commentaire

 

effervescence |
Les élèves de CM2, classe d... |
Ingeniero en Agricultura |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Goutte d'encre
| Yvon Delvoye
| APHRODITE ET LES SOIREES SE...