Les algues et l’écologie

Posté par ribambelles le 18 décembre 2009

Les algues et l’écologie, algues utiles et algues toxiques

Les algues sont des êtres vivants généralement aquatiques, capables de photosynthèse (processus qui permet aux plantes de synthétiser de la matière organique en exploitant la lumière du soleil). Elles constituent une part très importante de la biodiversité et une des bases des réseaux trophiques (ensemble de chaînes alimentaires reliées entre elles au sein d’un écosystème) des milieux aquatiques d’eaux douces, saumâtres et marines.

Ecologie des algues: algues utiles… mais aussi toxiques

Les algues constituent une part importante de l’écologie aquatique et adoptent des modes de vie très divers. Bien qu’elles soient toutes pourvues de chlorophylle, elles peuvent être autonomes, parasites ou vivre en symbiose. Les algues contribuent à la limitation de l’effet de serre en fixant le carbone par photosynthèse.

Les plus grandes algues, appelées algues marines croissent surtout dans les fonds peu profonds et procurent des habitats différents. Des formes microscopiques, appelées phytoplancton procurent la base de la chaîne alimentaire marine. Le phytoplancton peut être présent en forte densité notamment à cause de l’eutrophisation ( voir: http://ribambelles.unblog.fr/2009/12/13/developpement-durable/)

Les marées vertes qui peuvent couvrir certaines plages d’un matelas nauséabond de quelques décimètres d’épaisseur et de quelques mètres voire dizaines de mètres de large, sont dues à la prolifération d’algues vertes, dans un milieu enrichi en nitrates par le ruissellement dans les zones d’agriculture intensive ou par un traitement insuffisant des eaux usées de zones urbaines.

Image de prévisualisation YouTube

Sargassum muticum, algue brune introduite accidentellement en Europe en 1973 avec des huîtres japonaises a colonisé rapidement le littoral atlantique de l’Espagne à la Norvège ainsi que la Méditerranée occidentale jusqu’à Venise. Elle est toxique et n’est pas consommée par la faune locale. Elle se substitue à la flore locale et constitue une nuisance importante pour la conchyliculture.

L’« algue tueuse », Caulerpa taxifolia, algue verte tropicale échappée accidentellement du musée océanographique de Monaco est devenue depuis quelques années envahissante en mer Méditerranée  au détriment de la végétation autochtone, entre autres les herbiers de posidonie. Elle est toxique et n’est pas consommée par la faune locale.

Image de prévisualisation YouTube

Pourtant les algues sont utiles dans de nombreux domaines:

Alimentation humaine: Utilisées comme aliment direct, complément alimentaire, ou additif pour l’industrie agro-alimentaire, les algues sont une source d’oligo-éléments, notamment le magnésium et l’iode qui font généralement défaut à l’alimentation dans les pays industrialisés.

Mais cet avantage se change en inconvénient quand l’eau devient polluée , ce qui peut alors rendre ces algues dangereuses pour la santé (rejets d’eau radioactive, près des centrales nucléaires côtières, des centres de retraitement de déchets radioactifs (Windscale en Grande-Bretagne, usine de la Hague en France par exemple) ou des lieux d’expérimentation de bombes atomiques (l’atoll de Mururoa en Polynésis française par exemple).

Des algues unicellulaires microscopiques peuvent rendre toxiques pour l’homme les mollusques (moules, huîtres, praires, coques, palourdes…) et les rendre impropres à la consommation, sous peine de troubles gastro-entériques graves ou, plus rarement, d’atteintes neuro-musculaires.

Alimentation animale: fabrication de farines et tourteaux incorporés dans les aliments composés, pour volailles notamment.

Engrais et amendements: Le goémon ou varech est récolté sur les côtes, notamment en Bretagne depuis très longtemps pour en faire de l’engrais. Autrefois, il servait aussi à produire de la soude et de la potasse.

Les algues et l'écologie dans F-Environnement 350px-P%C3%AAche_de_varech_Nord_de_la_France

La récolte commençait après les tempêtes d’avril. Le goémon était remonté sur le rivage et puis étalé pour qu’il sèche. Une fois sec, il était brûlé à haute température, jeté par petites poignées pendant plusieurs journées. Une sorte de lave minérale se déposait alors au fond de la fosse. Des hommes armés du pifon remuaient la couche de goémon pour mieux la faire brûler. Avec la chaleur, l’iode contenu dans les algues s’évaporait. Ils laissaient refroidir et à l’aide du pifon, ils dégageaient les « pains de la mer ».

Ces pains de soude étaient emportés vers des usines et utilisés dans le processus de fabrication de certains produits médicaux et pour la photographie.

Usage industriel: Certaines substances tirées des algues, notamment l’algine, sont utilisées comme gélifiants, épaississants, émulsifiants, dans de nombreuses industries : pharmacie, cosmétiques, matières plastiques, peintures…

L’agar-agar sert de base pour la fabrication des milieux de culture bactériologique.

La capacité des algues à filtrer l’eau en concentrant ses constituants est également utilisable dans des stations d’épuration des eaux usées ou des eaux sortant d’installations industrielles.

Il reste à choisir ce qu’il est fait de ces algues devenues des déchets, en général toxiques!

Production de biocarburants: Des biocarburants pourront être produits à partir d’algues, avec le meilleur rendement rendant ainsi envisageable une production en quantité significative sans déforestation massive. Des cultures d’algues unicellulaires à forte teneur en lipides et à temps de doublement rapide permettent en effet une production de biodiesel moins polluante et incomparablement plus efficace que l’agriculture intensive de végétaux terrestres: les superficies nécessaires sont 30 fois moindres

Image de prévisualisation YouTube

 

Usuful seaweed:

The uses of seaweed are nearly endless: fertilizers, medicines, food… and new ways to use it are being invented all the time.

The Japanese have been using seaweed or sea vegetables in their diet and food preparation for centuries. Seaweed is an excellent source of trace element.

The fuels of tomorrow might easily be biofuels created with seaweed. It is an excellent source for ethanol production. The seaweed has an extreme growth rate within small areas with no need for fertilisers.

http://www.israel21c.org/environment/israels-eco-energy-looks-to-seaweed-as-a-super-green-biofuel-video

 

Toxic seaweed:

But seaweed can become toxic when water is polluted.

Toxic seaweed clogs French coast :

http://news.bbc.co.uk/2/hi/8195180.stm

Image de prévisualisation YouTube


 

 


Laisser un commentaire

 

effervescence |
Les élèves de CM2, classe d... |
Ingeniero en Agricultura |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Goutte d'encre
| Yvon Delvoye
| APHRODITE ET LES SOIREES SE...