Claude Lévi-Strauss

Posté par ribambelles le 11 novembre 2009

Qui est Claude Lévi-Strauss? Voici une courte video de présentation:

Image de prévisualisation YouTube

(In english, at the bottom of this page)
L’importance philosophique et scientifique de l’anthropologue Claude Lévi-Strauss, qui a consacré sa vie à la défense de la diversité culturelle, est considérable.

Sa formation est philosophique, il se tourne vers l’anthropologie : sa vocation sera d’étudier les êtres humains. Il n’adoptera pas pour autant une position existentialiste : son sujet n’est pas tant l’individu que le groupe. Il agit en ethnologue et s’intéresse aux structures des sociétés.

Claude Lévi-Strauss considérait l’anthropologie comme un outil pour comprendre la relation entre la nature et la culture, entre les peuples et l’environnement. Et il regrettait par exemple que cette humanité s’apprête à produire « la civilisation en masse » comme « la betterave » (Tristes Tropiques). Son approche écologique est indéniable. Il se fait l’avocat de la conservation de la diversité, du patrimoine et valorise la nature.

Pour Lévi-Strauss, ce n’est pas parce qu’une culture est dite « primitive » qu’on doit la considérer comme inférieure à une culture plus sophistiquée sur le plan technique ou même intellectuel.

Il ne s’agit pas de condamner le métissage (au contraire, il est un élément de l’enrichissement par la diversité), mais de refuser l’uniformisation et de respecter le pluralisme.

Néanmoins Lévi-Strauss adopte une vision pessimiste, voire fataliste, quand il suggère que le « progrès civilisateur » mène finalement à « l’effacement de la diversité culturelle ».

Lévi-Strauss était très attentif à la transmission du savoir et à l’ouverture à l’autre, mais inquiet de la mondialisation.

En défendant des initiatives comme la création du musée du quai Branly, il prouve son souci du maintien des héritages culturels. Devant l’Unesco, en 1971, il reconnaît également que « les cultures sont créatives lorsqu’elles ne s’isolent pas trop » pour ajouter aussitôt « mais il faut qu’elles s’isolent quand même un peu ».

Il faut, en quelque sorte, que les cultures se donnent le temps d’absorber ce qui vient du dehors, et ce temps n’est pas toujours possible aux rythmes du monde d’aujourd’hui.

S’il restera toute sa vie en retrait de la mobilisation politique proprement dite, Lévi-Strauss condamne clairement la colonisation, qu’il associe à l’exploitation, la soumission et l’aliénation.

Il rédige en 1950 un essai antiraciste (Race et Histoire). Il déplore la « condescendance à l’égard des sauvages » et l’ethnocentrisme occidental.

Il est de toute façon pessimiste quand il s’agit de l’Homme. Il conclut que « Le monde a commencé sans l’homme et s’achèvera sans lui ».(Tristes tropiques)

Lévi-Strauss écrit que « Le savant n’est pas l’homme qui fournit les vraies réponses, c’est celui qui pose les vraies questions » (Le  Cru et le cuit).

Quelques autres citations de Claude Lévi-Strauss, tirées de « Tristes tropiques » principalement:

Ce n’est pas seulement pour duper nos enfants que nous les entretenons dans la croyance au père Noël: leur ferveur nous réchauffe, nous aide à nous tromper nous-même.

Il faut beaucoup de naïveté et de mauvaise foi pour penser que les hommes choisissent leurs croyances indépendamment de leur condition.

L’humanité s’installe dans la mono-culture: elle s’apprête à produire en masse, comme la betterave. Son ordinaire ne comportera plus que ce plat.

Cultures: pour qu’elles persistent dans leur diversité, il faut qu’il existe entre elles une certaine imperméabilité. (Le regard éloigné)

La ressemblance n’existe pas en soi: elle n’est qu’un cas particulier de la différence, celui où différence tend vers zéro.

 

Au delà de son apport à l’anthropologie, Lévi-Strauss est aussi un écrivain dont on reconnaît l’exceptionnelle qualité du style.

Tristes Tropiques, ce vrai-faux récit de voyage, en est encore une fois le meilleur exemple.

De fait Lévi-Strauss est un théoricien, mais aussi un mélancolique, sensible à ce qui disparaît. Cela influe sur son œuvre et sur sa manière de l’écrire.

Il est élu à l’Académie Française en 1973, au fauteuil d’Henry de Montherlant.

Voir aussi:    http://ribambelles.unblog.fr/2009/11/15/tristes-tropiques-extraits/

et:    http://ribambelles.unblog.fr/2009/11/29/tristes-tropiques-les-bororos-extraits/

The philosophical and scientific importance of french anthropologist Claude Lévi-Strauss, who spent his live to defend cultural diversity, is considerable.

Levi-Strauss was a founder of modern anthropology, and his studies electrified — and divided — the intellectual world with the idea that cultures share similarities underlying their myths and patterns of behaviour.

Levi-Strauss spent a lot of time studying the behaviour of the North and South American Indian tribes. The method he used to study the social organization of these tribes is called structuralism. « Structuralism, » says Levi-Strauss, « is the search for unsuspected harmonies… »

Among the more striking conclusions of his work was the idea that the characteristics of man are everywhere identical and there is no fundamental difference between the belief systems and myths of so-called « primitive » races and those of modern Western societies.

Some quotations:

The scientific mind does not so much provide the right answers as ask the right questions.

The world began without man, and it will complete itself without him.

Our system is the height of absurdity, since we treat the culprit both as a child, so as to have the right to punish him, and as an adult, in order to deny him consolation.

I therefore claim to show, not how men think in myths, but how myths operate in men’s minds without their being aware of the fact.

Some books:

A world on the wane (Tristes tropiques)

The savage mind (La pensée sauvage)

The row and the cooked (Le cru et le cuit)

 

Laisser un commentaire

 

effervescence |
Les élèves de CM2, classe d... |
Ingeniero en Agricultura |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Goutte d'encre
| Yvon Delvoye
| APHRODITE ET LES SOIREES SE...