Michel Onfray

Posté par ribambelles le 23 octobre 2009

Mon philosophe préféré est incontestablement Michel Onfray. Je l’ai découvert en écoutant les conférences de l’université populaire de Caen, qui sont retransmises en été sur France culture. Passionnant!

My favourite philosopher is Michel Onfray. I discovered him when listening to lectures he gave at the popular university of Caen, which are broadcasted on the radio « France culture » in summer.

D’accord, cela peut surprendre, car il est parfois étiqueté comme un philosophe de « l’immanence qui veut jouir de la vie comme elle est, hédoniste, athée, post anarchiste et bezancenotiste » , mais il faut se méfier des étiquettes. Il est pour moi le vivant exemple, s’il en était besoin, que athéisme n’est pas le contraire de spiritualité. En effet, je pense que la religion n’a pas le monopole de la spiritualité, qui peut très bien passer par divers autres canaux, comme la philosophie, la littérature, la musique, l’art, et bien d’autres sans doute.

*immanence: ce qui est immanent relève du domaine de l’expérience, par opposition à transcendant.

It can be surprising, because he is labelled as a hedonist, atheist philosopher, but for me, he is a living example, that atheism is not the opposite of spirituality. I believe that spirituality doesn’t go only through religions, but through philosophy, literature, music, art … too.

Voici un extrait de ce que Yann Moix dit de lui:

« J’aurai retenu deux choses incroyables depuis que je lis Michel. La première, c’est qu’il faut savoir rire de ce qui n’est pas comique. La seconde, c’est qu’il faut apprendre à ne pas rire de ce qui se veut drôle. Vous allez dire que je n’ai rien compris à l’œuvre de Michel. Pourtant, quand il nous prépare à la mort avec Schopenhauer ou au plaisir avec Saint-Évremond, il y a malgré tout cette obsession chez Onfray : être soi-même, c’est aller se chercher soi-même chez les autres, trouver dans les œuvres ce qui en elles me parlent, me concernent, me pensent. La seule possibilité d’entrer dans une œuvre, fût-ce celle de Kant ou d’Hergé, c’est d’aller voir dedans si on y est. Et nous y sommes ! J’ai rendez-vous avec moi-même dans Ecce Homo, Les 120 Journées de Sodome ou le Talmud. Et si je ne vous y croise pas, c’est que nous sommes différents. »

Si vous avez envie de le connaître, je vous recommande ce site très complet, sur lequel vous trouverez de nombreuses videos:

http://michel-onfray.over-blog.com/

 

et aussi ce site qui contient de nombreux articles passionnants: http://www.lexpress.fr/culture/livre/pourquoi-il-faut-lire-michel-onfray_810999.html

Laisser un commentaire

 

effervescence |
Les élèves de CM2, classe d... |
Ingeniero en Agricultura |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Goutte d'encre
| Yvon Delvoye
| APHRODITE ET LES SOIREES SE...