Philippe Claudel

Posté par ribambelles le 22 octobre 2009

Philippe Claudel « La petite fille de M. Linh »« C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul à savoir qu’il s’appelle ainsi car tous ceux qui le savaient sont morts autour de lui. »

Ainsi commence le livre de Philippe Claudel, la petite fille de Monsieur Linh

Dans un style impressionniste et minimaliste, l’auteur nous raconte l’histoire de cet homme qui fuit son pays ravagé par la guerre, les conditions pénibles, voire hostiles de son arrivée en France, puis la rencontre avec M. Bark et la naissance d’une amitié entre ces deux hommes. Ce n’est qu’à la toute fin du roman que l’on découvre la profondeur de l’humanité du personnage de M. Bark, avec une chute surprenante et infiniment émouvante. Philippe Claudel sait dépeindre ses personnages, leur histoire, leurs sentiments, avec une grande délicatesse et beaucoup d’émotion. Peu de pages, des chapitres courts, mais où chaque mot compte, et aucun n’est superflu.

Un livre qui ne s’oublie pas.

Philippe Claudel’s short novel La Petite Fille de Monsieur Linh is a unique and polished love story. The story of true love rising up between two old men who in their loneliness find companionship.

Monsieur Linh is a Vietnamese refugee, washed ashore with a wave of other destitute boat people like himself. He is unbelievably sad for the village and homeland he’s left behind, for the son and daughter-in-law who were killed. His only reason to live is the infant granddaughter he has carried with him across the ocean, in the hopes of giving her a new home.

Monsieur Bark is a widower who spends his days on a bench in the park where his wife worked all her life as a carousel operator.

Both men struggle with the demons of their past, the weight of their sorrow and their reaction to the confusing new worlds of widowhood and refugee status.

La Petite Fille de Monsieur Linh has a surprise ending, which I believe is important for people who have never read the book to discover on their own as they read.

 

Laisser un commentaire

 

effervescence |
Les élèves de CM2, classe d... |
Ingeniero en Agricultura |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Goutte d'encre
| Yvon Delvoye
| APHRODITE ET LES SOIREES SE...